.










.

2010/10/13

Les cocotiers plicata à folioles soudées

Cocotier Grand Plicata observé à Fidji
Chez le cocotier, la présence de  folioles soudées résultent d'une mutation assez rare, qui survient surtout dans des populations de cocotiers de type grand; on la retrouve cependant parmi les cocotiers nains compacts de type "Niu Leka" présents en Polynésie Française. Cette mutation a été dénommée "plicata".

En général les cocotiers plicata de type grand ont une faible productivité. En revanche, certains cocotiers nains observés en Polynésie française semblait se comporter de meilleure façon. Les cocotiers nains plicata de Polynésie Française n'ont jamais fait l'objet d'une caractérisation scientifique; il faudrait organiser leur conservation et leur description, en particulier pour la composition des fruits et la croissance en hauteur. Aucun programme de recherche ni de conservation n'est pour l'instant prévu en Polynésie Française, ou il n'existe plus de collection nationale de variétés de cocotier.

Dans les années 1980, le cocotier Niu Leka des Fidji a été importé en Inde dans la collection internationales des îles Andaman. Sur les 71 cocotiers Niu Leka introduits,  l'en d'entre eux présentait un haut degré de folioles soudées. Les chercheurs indiens ont noté que ce cocotier avait mis longtemps à fleurir (13 ans).


Nain Plicata, Tahiti vers le PK 20
 En Polynésie, les cocotiers aux folioles soudées portent parfois une connotation sacrée. Des légendes leur sont associées, comme par exemple aux îles Samoa et aux Fidji. Leur esthétique agréable se distingue bien de l'aspect des autres cocotiers. Ces cocotiers pourraient être bien valorisés dans le domaine du paysagisme.

En Polynésie Française, nous avons identifié en 2006 un premier individu sur la route cotière de Tahiti, à l'ouest de Papeete.
Jean François Butaud a aussi signalé en 2011 un nain vert de ce type  peu après le jardin botanique du coté de la montagne (voir photo). Fasang Chong dit aussi avoir vu ce type de cocotier à Reao au Tuamotu.
En 2010, non loin du port de Tahiti, nous avons découvert une école dont la cour est plantée d'une dizaine de cocotiers aux folioles plus ou moins soudées. Manifestement, les semences qui ont servi à constituer ces cocotiers ont été prélevées sur un cocotier de type nain vert compact à folioles soudées. Mais ces cocotiers sont allogames et se croisent librement avec les cocotiers voisins; on retrouve donc dans la cour de l'école un mélange assez peu esthétique comprenant des cocotiers plus ou moins grands et aux folioles plus ou moins soudées.

Tahiti, cocotier photographié par J.F. Butaud

Ceci illustre bien les difficultées actuelles de conservation et de production des semences de cocotier en Polynésie Française. Pour avoir une variété bien homogène, il faudrait planter quelque part ensemble un trentaine de nains verts aux folioles soudées, dans des conditions d'isolation géographique et reproductive. Ceci consisterait à planter un petit motu ou un fond de vallée uniquement avec ce type de cocotier. Ainsi on pourrait fournir au Polynésiens des semences certifiées de cette variété.
Nous recherchons donc un partenaire polynésien intéressé par constituer une population de Nains verts plicata pour préserver, diffuser et valoriser les semences certifiées de cette variété.








Réferences bibliographiques

Genet. Resour. Crop Evol., 2005, 52, 1031–1037.
Arunachalam, V., Jerard, B. A., Damodaran, V., Ratnambal, M. J. and Kumaran, P. M., Phenotypic diversity of foliar traits in coconut germplasm.